Normandie Windsurf
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Piqure de rappel

Aller en bas 
AuteurMessage
karlouche

avatar

Messages : 2430
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Piqure de rappel    Ven 14 Oct 2016 - 18:37

Enquête publique sur l'immersion en mer des boues de dragage de Rouen

#ENVIRONNEMENT
Enquête publique sur l'immersion en mer des boues de dragage de Rouen
Le 14 octobre 2016 à 17h55

Une enquête publique s'est ouverte vendredi sur un projet contesté d'immersion en mer de 50 millions de m3 sur 10 ans de sédiments dragués par le port de Rouen et que les écologistes considèrent comme pollués.
Haropa Port de Rouen (ex Grand port maritime de Rouen) demande l'autorisation d'immerger 45 millions de m3 à 17 km environ des côtes du Calvados dans le secteur dit du Machu sur une surface de 7,15 km2. Et 5 autres millions au large de Honfleur, selon le port.

L'enquête publique qui concerne 68 communes (40 du Calvados, 18 de Seine-Maritime, 10 de l'Eure), se déroule jusqu'au 17 novembre.

Mais elle fait déjà bondir des associations comme Robin des bois qui milite pour le traitement et le stockage à terre de ces boues « contaminées ».

« Il suffit de quelques millionièmes de gramme »

« Il suffit de quelques millionièmes de gramme de PCB (polychlorobiphényles) pour contaminer un coquillage », a affirmé Jacky Bonnemains de Robin des bois interrogé par l'AFP.

Le comité des pêches du Calvados interrogé par l'AFP a indiqué qu'il était opposé à ce projet.

« On est très proche de nos côtes et d'une zone Natura 2000. Pourquoi est-ce qu'on prend toujours les solutions de facilité, à savoir déverser les poubelles dans la mer », s'est émue de son côté vendredi sur France Bleue Basse-Normandie Catherine Vincent, maire adjointe de Villers-sur-mer, une des communes concernées.

Le projet « respecte les normes françaises »

Le port de Rouen répond que le projet « respecte les normes françaises ». « On est sur des valeurs très faibles », ajoute Sandrine Samson, chef du service environnement d'Haropa Port de Rouen.

Le site a en outre fait l'objet d'une expérimentation avant d'être choisi, souligne Haropa Port de Rouen, établissement public.

Dans un avis rendu en juin sur ce projet, l'Autorité environnementale (Ae) avait notamment recommandé à Haropa « la poursuite voire l'amplification de la recherche d'alternatives viables » à l'immersion.

Lire aussi : Rejet des boues de dragage : les militants en colère

Le site du Machu doit prendre le relais du site du Kannik, à 11 km au large du Havre, exploité depuis 1977 et qui « présentait des impacts négatifs pour le fonctionnement écologique de l'estuaire et à ce titre suscitait des questions de la part de la Commission européenne », selon l'Ae. Et selon Rouen, le Kannik atteint ses limites de capacités.

Les « dragages d'entretien du chenal sont d'autant plus nécessaires que la taille des navires est en augmentation », rappelle le port de Rouen, fréquenté par 3.000 bateaux par an.

#ENVIRONNEMENT #CALVADOS #NORMANDIE #ROUEN #UNE #EURE


Rejet des boues de dragage : les militants en colère
Jean-Pierre BUISSON., le 27 septembre 2013 à 16h21

« Nous estimons qu'il s'agit du plus grand scandale marin actuel. Depuis des années, nous nous confrontons à un véritable cartel qui occulte la sécurité sanitaire et la protection de la biodiversité au profit des accès maritimes », s'emporte Jacky Bonnemains, de l'association Robin des bois. Vice-président de FNE (France nature environnement), Christian Garnier évoque « une véritable bombe à retardement écologique. On immerge des polluants qui contaminent les mers. De plus, à l'endroit du largage, on constate une stérilisation du milieu pendant des années, sans oublier l'accroissement de la turbidité (caractère trouble) de l'eau. »
Chaque année, en moyenne, 40 millions de mètres cubes de sédiments dragués dans les ports ou les estuaires sont rejetés en mer. Une pratique qui remonte à la nuit des temps. « Certes, mais aujourd'hui, ces boues sont loin d'être inoffensives », souligne Jacky Bonnemains. Exemple : « Après le dragage du port de La Trinité-sur-Mer (65 000 t), dans le Morbihan, on a constaté une élévation de la concentration de certains métaux lourds dans les coquillages », indique André Dorso, de FNE.

Possible recours en justice

Les écologistes ironisent sur le retour au bon état écologique des mers : « Les pratiques actuelles n'en prennent pas le chemin. » Jacky Bonnemains plaide pour une meilleure prise en compte de l'ensemble des polluants. « On lutte contre la prolifération des algues vertes et dans le même temps on relargue des quantités incroyables d'azote dans les boues. »

Les deux associations ne réclament pas pour autant l'arrêt des rejets, comme l'a décidé la Belgique. « Ce que nous souhaitons, c'est une véritable transparence, réclame FNE. Que l'on cesse également de rejeter des macros déchets. » Selon Jacky Bonnemains, « tout sédiment contaminé doit faire l'objet d'un recyclage et d'une valorisation ». Ces boues « doivent être requalifiées en déchets, réclame la FNE, qui n'écarte pas d'entamer un recours en justice. Nous souhaitons qu'un programme soit établi sur cinq ans pour arriver à l'interdiction totale des rejets pollués. »

Cette charge virulente a pour objectif d'interpeller les autorités portuaires « qui font preuve d'une inertie incroyable ». Le Comité national des pêches a déjà réclamé l'interdiction des rejets et déposé une plainte contre X pour pollution. Le surcoût du traitement à terre est souvent mis en avant. Des initiatives commencent toutefois à émerger. Ainsi le projet européen Setarms vise-t-il à valoriser économiquement les sédiments pollués. Piloté par l'Association des ports locaux de la Manche, dont le siège est situé au Conseil général des Côtes-d'Armor, il doit faire des propositions concrètes en 2013, en collaboration avec l'école d'ingénieur ESITCaen.

#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/normandie-windsurf.fr
dan 14

avatar

Messages : 1112
Date d'inscription : 29/01/2012
Localisation : Courseulles/Asnelles/Colleville/ +++

MessageSujet: Re: Piqure de rappel    Sam 15 Oct 2016 - 8:08

Merci Karl pour cette info .

C'est quand même autre chose que les boues du port de Courseulles l'hiver dernier.

Inquiétant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Piqure de rappel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piqure de rappel
» Piqure de Rappel ... Core 1 mois !!!
» la bétaïne ! piqure de rappel !
» Question corde de rappel
» Descendre un mur (en rappel ?) pour des traveaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie Windsurf :: Forum windsurf :: La plage-
Sauter vers: